Vezin vous accueille 2/3



ENSEMBLE, SOLIDAIRES & MOBILISéS

Confinement & « Emploi » : un constat !
L’ensemble des medias se fait fort de nous rappeler, quotidiennement, qu’avec le confinement, des pans entiers de notre économie se trouvent menacés du fait de la paralysie de nos activités engendrée par la crise sanitaire que nous traversons. En première ligne, les PME et les TPE qui, bien souvent, n’ont pas la trésorerie nécessaire pour tenir et faire face à une telle crise qui perdure depuis des semaines ; crise qui vous impacte, probablement...
Or, si vous êtes un « actif », un professionnel qui subit cette conjoncture critique et qui vous pénalise, au fil du temps (ex. : diminution de votre salaire, cessation de votre chiffre d’affaires...), vous tentez d’en mesurer, aujourd’hui, les risques ainsi que les épreuves qui peuvent, à tout moment, vous fragiliser davantage.
« Car si, par projection, cette crise au plan économique venait à s’amplifier et à s’aggraver sur le plan social,  mon emploi serait-il éventuellement menacé ? »
Comprenant fort bien la nécessité de combattre cette pandémie, vous n’en vivez pas moins un bouleversement majeur dans le champ de vos activités, en ce mois de mai 2020, et ce dans l’hypothèse où... :
- votre emploi se serait « converti » (temporairement) en chômage partiel (50% des actifs),
- il vous est demandé, pour l’instant, d’exercer votre fonction en télétravail (près de 18% des actifs),
- votre entreprise, en tant qu’entrepreneur ou responsable PME-TPE, subit un arrêt brutal d’activités.


Des mutations économiques aux adaptations... : Que penser ?
Face à ce fléau (inter)national et, nous le savons, constituant une catastrophe à l’échelle mondiale, quelle que soit notre situation professionnelle, nous avons de bonnes raisons de nous sentir tous fragilisés, tant les défis à (re)lever, dans ce contexte imposé, paraissent particulièrement conséquents. Dès lors, car soumis à de fortes altérations liées aux orientations politiques elles-mêmes conditionnées par les évolutions fortuites du Codiv-19, la pérennité de toute fonction ou activité peut, selon son « métier » et/ou son « profil » professionnel, être grandement ébranlée.
Si cela devait être votre cas, vous feriez partie, en quelque sorte, du tiers des français (39% ; sources Le Figaro) redoutant, le temps faisant, une baisse notable de vos salaires voire, à termes, la crainte d’une perte d’emploi ou d’activité qui serait bien dommageable.
Toutes ces causalités vous interrogent, certainement, ainsi que nous l’évoquions précédemment.
Vous vous posez, autrement dit, des questions sur l’avenir, le vôtre, bien naturellement.
Et, à court terme, vous réfléchissez à toutes les conditions pour maintenir l’emploi, le vôtre, durablement, avec l’éventualité d’un « Pourquoi pas ? » quant aux transitions professionnelles à mener et/ou aux alternatives d’adaptation à imaginer visant votre « métier ».
Des questions qui vous apostrophent, aussi, sur le « Comment ? » et sur le « Qui ? »...
Et, vous vous dites : « Qui saurait m’accompagner dans ces réflexions et, auquel cas, dans mes intentions de changements ? ».
Car ces « éclairages » inexplorés vous inciteraient, également, à revoir plusieurs aspects de votre vie quotidienne, tant personnelle, familiale en lien avec la projection d’une nouvelle posture professionnelle qui vous obligerait.

En ces temps tourmentés, nous voyons apparaître, également, combien l’immobilisme de la réflexion serait inconséquent. Il préjugerait, déjà, du risque de nouvelles fractures sociétales entre, d’une part, ceux qui pourront prétendre, à titre indicatif, au télétravail et qui l’exerceraient dans des conditions favorables (maison secondaire, pièce dédiée, connexion internet fiable, etc.) et, d’autre part, ceux qui ne pourront pas y prétendre (métiers de main-d’œuvre et liés à l’industrie non concernée, cohabitation délicate, exclus du numérique, etc.).
Oui, nos environnements économiques nous contraignent et nous apprennent, plus que jamais en ces temps difficiles, à prendre conscience qu’il nous faut raisonnablement « muter » avec ces derniers et qu’il serait malavisé de se soustraire à cette évidence voire de négliger les nécessités d’adaptation qui nous guettent et qui concerneront une proportion importante de nos emplois et de nos métiers de demain.


Notre « Mission » : Travaillons, ensemble !
Si vous vous sentez concerné(es) par le besoin de trouver un « Espace de paroles », soucieux d’entendre vos préoccupations liées à votre avenir professionnel, sachez que la nouvelle équipe municipale de Vezin le Coquet, et ce depuis sa déclaration d’engagements en faveur d’une « Inclusion sociale et professionnelle », s’inscrit dans cette appréhension de l’emploi pour tous. Pour ce faire, c’est une nécessité du « Travailler ensemble », en étant, certes, à l’écoute de tous les actifs mais, par là-même, de préconiser, face aux attentes de chacun et selon les « profils », une mobilisation efficiente, de tous les partenaires et de tous acteurs institutionnels de notre territoire dédiés à l’emploi et qui sauraient accompagner le vôtre qu’il soit présent et/ou à venir.
Inciter et stimuler de telles démarches, par des actions se voulant résolument collaboratives, renforceraient cette volonté de pérenniser l’employabilité de tous « nos » actifs. Une posture communale qui soutiendrait les projets de transitions professionnelles (formations comprises) car s’imposant à votre devenir.
N’oublions pas que cette posture communale réfléchit, nécessairement, aux prédispositions qu’il convient de mettre en place, aujourd’hui, tant cette dernière décennie nous aura appris combien l’entraide et la solidarité d’une communauté sont des facteurs essentiels pour garantir la stabilité de notre société.


Hugues DOCHE
Conseiller en évolution professionnelle
Conseiller municipal délégué à l’emploi & Relation Entreprises

Commentaires